Le gouvernement vient de l’annoncer : l’aide à l’embauche « exceptionnelle » de 6000 euros, destinée au recrutement des alternants de moins de 30 ans, sera maintenue jusqu’à la fin du quinquennat.

 

Nous en parlions dernièrement, la prime exceptionnelle accordée pour l’embauche d’un salarié de moins de 30 ans en apprentissage ou en contrat de professionnalisation fut dernièrement fixée à 6000 euros pour 2023. Celle-ci oscillait jusque-là entre 5000 et 8000 euros et devait être « exceptionnelle », comprendre temporaire.

Ce jeudi 5 janvier se déroulait l’illustre Galette de l’Elysée. L’occasion pour Emmanuel Macron d’annoncer le maintien de cette aide à l’embauche jusqu’à la fin de son quinquennat, soit jusqu’en 2027. Dans les faits, celle-ci peut être accordée à toutes les entreprises pour le recrutement d’un alternant, majeur ou mineur, pour la première année d’exécution du contrat. Avec cette décision, le gouvernement vise à franchir le cap du million d’alternants annuel d’ici 2027.

Olivier Dussopt, ministre du Travail, et Carole Grandjean, ministre déléguée à la Formation Professionnelle, se sont félicités de cette mesure dans un communiqué : « Les aides à l’apprentissage ne sont plus exceptionnelles, elles deviennent un levier fort et pérenne pour le plein emploi de nos jeunes. Ce soutien renouvelé permettra une meilleure anticipation pour les entreprises et, par conséquent, de faciliter l’embauche de jeunes : plus de 800 000 contrats ont été signés cette année et nous continuons à viser un million d’apprentis par an pour 2027. C’est essentiel d’ancrer la France comme Nation de l’apprentissage. »

 

Rappelons que chez Adjan Business School, la prochaine rentrée aura lieu au mois de mars prochain. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur la page dédiée à nos différentes offres.

Notez aussi qu’une matinée recrutement aura lieu le mardi 24 janvier, de 9h à 13h, au stade Auguste Delaune de Reims. Pour vous inscrire, il vous suffit de suivre ce lien !