Une nouvelle technique de recrutement avec Adjan Business School

Recruter sans CV = recruter sans filet ?

Et bien pas du tout, nous confirme Karine Shording, Responsable du recrutement chez Adjan Business School.

En effet, nouvelle époque, nouvelle tendance, et celle-ci semble bien s’inscrire dans la durée.

 

« Pour réussir au sein de nos clubs et structures sportives, il faut déjà avoir des qualités humaines et des valeurs qui ne se voient pas forcément dans un CV. Ensuite une certaine appétence pour le secteur d’activité c’est-à-dire le secteur sportif et commercial…» poursuit-elle.

Adjan Business School
Adjan Business School

Le focus humain est primordial pour nous !

Voilà pourquoi, pour s’adapter au mieux aux demandes réelles du marché et de nos clients, le focus humain est pour nous primordial.

Le mot « soft skills » prend tout son sens chez Adjan.  L’objectif premier pour sélectionner la bonne recrue c’est trouver la bonne personne. Etre capable de cerner sa motivation, ses qualités et aptitudes personnelles et sa capacité à s’appuyer sur son expérience et ses compétences pour mettre en place un projet. « C’est cela mon métier nous confie Karine, ce n’est pas éplucher des tonnes de CV ».

Ainsi, en recherches d’opportunité, en reconversion ou tout simplement en post bac, nous recrutons tout type de profil de 18 à 29 ans et leur proposons une formation reconnue par l’Etat :

  • 100% IMMERSIVE
  • 100% SPORTIVE
  • 100% ALTERNANCE  

Pour conclure, il est vrai que le  CV ne reflète pas assez le savoir-être d’une personne ni son aptitude en situation réelle. Effectivement, il est très difficile de retranscrire entièrement sa personnalité sur un papier. Nul besoin de mentionner que la lettre de motivation a elle aussi cédé sa place à des entretiens en live. Nous allons plus facilement vers les candidats lors d’un job dating, ou même via un échange téléphonique ou vidéo.

Sans CV = se concentrer sur l’humain

L’ère du sans CV permet de se concentrer sur l’humain, les compétences et non le diplôme. On peut donner ainsi sa chance à des profils atypiques, des autodidactes ou des personnes en reconversion. Cela évite également de mettre des gens dans des « cases » même inconsciemment et de lutter ainsi contre les biais humains du recrutement.

 

 

Alors, pourquoi pas vous ?