L’inclusivité dans le sport. Vous en avez déjà entendu parler ? L’inclusivité c’est tout simplement le fait d’inclure tout le monde, de laisser sa place à chacun dans une équipe.

Cela vise à défendre l’intégration des minorités. Dans le domaine sportif, l’exclusion est très présente pour certaines minorités. Et ça, Los Angeles Rebellion Rugby l’a très bien compris.

Cette équipe de rugby est la seule de Los Angeles accueillant tout joueurs quels que soient leur identité sexuelle, leur âge, leur origine ethnique, leur appartenance religieuse, leur niveau de forme physique ou leur expérience. Jeunes et vieux, joueurs de longue date et débutants, hétéros et gays, minces ou non. Toute personne désireuse de se dépasser au-delà de ce qu’elle pensait être possible est la bienvenue sur le terrain. Cette équipe défend et s’est fait notamment connaître pour son intégration des communautés gay/bisexuelle dans le rugby qui peine à trouver leur place et se faire accepter. Une belle leçon de morale.

Mais l’équipe prône aussi l’humain et la camaraderie comme nous pouvons le voir sur leurs différents réseaux sociaux.

Avant d’être un sport compétitif, ils rappellent aussi que c’est une passion partagée aussi bien au sein de l’équipe qu’avec leurs adversaires. Ils se rejoignent régulièrement autour d’un verre pour en discuter après les matchs et sont engagés auprès de nombreuses associations de soutien sur la ville de Los Angeles.

Rugby Inclusif adjan

C’est une équipe amateur de Division IV de la Southern California Rugby Football Union (SCRFU) et de l’International Gay Rugby (IGR). Ils disputent une saison compétitive de 12 matchs avec la SCRFU entre janvier et avril, avec des phases éliminatoires à la fin avril. En tant que membres de l’IGR, ils participent également à la coupe bisannuelle IGR Bingham (prochaine édition : 2022 à Ottawa). Vous pouvez notamment retrouver leur actualité sur leur site internet ou sur leurs différents réseaux sociaux : LA Rebellion Rugby. 

 

En espérant que le sport inclusif se démocratise sur les années à venir et que le sport reste avant tout une passion commune et un lieu d’acceptation.